Bernés, ciel d’histoires

 » L’aviation est-elle une grande famille ?

C’est vrai dans l’ensemble, mais il​ y a des cas particuliers, notamment sur le terrain d’aviation où le Club Aéronautique de l’Arrondissement de Bernay règne en maître, ne tolérant pas que des ULM puissent continuer à souiller, sans doute, la verte foulée de la piste…

 » Bernay, ciel d’histoire » (titre du livre de Bernard Miette) est devenu « Bernés, ciel d’histoires » !

Des histoires de propriétaire, le CAAB, nanti de locaux acquis dans la duplicité lors d’une vente à la bougie, ce que certaines mémoires n’ont pas oublié, loués depuis trente ans à ces locataires du Bernay Cumulus Club que l’on voudrait faire déguerpir !

Virés, les malfaisants de l’aviation ultra légère, on n’en veut pas, on n’en a jamais voulu, cependant que depuis trente ans leur club paie rubis sur l’ongle son écot et ses charges…

Toutefois, cependant, n’y aurait-il pas, peut-être pourrait-on… 

Voilà que l’on proposerait finalement aux membres du BCC, d’accepter de passer sous la houlette du CAAB.

Non, nous ne jouons pas à la houlette, il n’est pas question que le BCC abdique son identité de Bernay Cumulus Club au bon vouloir manichéen d’une présidente procédurière…

Car ce qui est cocasse dans l’histoire est que le CAAB est lui-même locataire privilégié d’installations qui sont propriété de la Ville de Bernay… La solution logique serait que le CAAB intègre les locaux dont il est propriétaire et qu’il revendique soudain, puis que le BCC formule une demande d’hébergement auprès de la Ville de Bernay. CQFD.
Ainsi deux associations pourraient rayonner sereinement… l’une, reflet d’une aviation respectable et vieillissante et l’autre s’ouvrant plus librement à tous… jeunes épris de liberté ou anciens soucieux de ne pas perdre la leur (*)

(*) En effet, certains pilotes « avion » ne répondent plus aux exigences médicales de l’aviation dite générale et se réjouissent de pouvoir voler encore sur les ULM.

Claude Le Bihan 26 mai 2019